Les banques ont prévu des comptes et des services destinés exclusivement aux aînés. Parallèlement, l’ABC offre un programme gratuit composé de trois modules afin d’aider les aînés à gérer leur argent à la retraite, à éviter la fraude et à se protéger contre l’exploitation financière.

Ce que vous devez savoir

  • Les aînés peuvent avoir accès à des comptes bancaires à frais réduits ou nuls.
  • L’Association des banquiers canadiens offre un programme de littératie financière pour aînés, Votre Argent‑Aînés, destiné à aider les personnes à la retraite, ou aux portes de la retraite, à bien gérer leurs finances tout en évitant l’exploitation financière et la fraude.
  • L’exploitation financière et la fraude financière à l’encontre des aînés représentent des menaces réelles. Il existe des mesures simples que vous pouvez prendre pour vous protéger contre les fraudes les plus courantes visant les aînés et dont n’importe qui peut tomber victime.
  • De l’aide est offerte aux victimes d’exploitation financière.

Comptes bancaires pour aînés

Plusieurs forfaits bancaires ont été conçus spécifiquement pour les aînés. Si vous faites partie de cette clientèle actuellement, ou que vous allez en faire partie bientôt, il pourrait être avantageux pour vous de comparer les caractéristiques de ces forfaits pour déterminer s’il en existe qui répondent à vos besoins.

Il existe des forfaits bancaires pour aînés à frais peu élevés ou nuls, qui offrent des opérations telles que les retraits, les dépôts, les virements, les paiements de factures et les chèques, en sus de services spécialisés, comme les mandats sans frais, les chèques certifiés, ainsi que des coffres à frais modiques. Par ailleurs, les aînés récipiendaires du Supplément de revenu garanti sont admissibles à la suppression des frais sur leur compte à frais modiques.



Améliorer ses connaissances

Conçu en partenariat avec l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC), Votre Argent‑Aînés est le programme de littératie financière que l’ABC offre gratuitement aux aînés qui sont à la retraite, ou sur le point de l’être. Le programme est composé de trois modules offrant des renseignements essentiels :

  • Comment planifier ses revenus de retraite et tirer le meilleur rendement de son épargne
  • Comment reconnaître et éviter l’exploitation financière
  • Comment reconnaître et éviter la fraude financière

Les groupes d’aînés à travers le pays peuvent communiquer avec l’ABC sur www. cba.ca, ou au 1‑800‑263‑0231, poste 260, afin de demander la tenue d’un séminaire.

Voici des conseils tirés des trois modules constituant le programme.

Se préparer à l’inattendu durant la retraite

Beaucoup peut changer durant la retraite. Un toit qui coule, un accident d’automobile, un grave problème de santé, voilà quelques‑uns des mauvais coups que la vie nous réserve parfois. Et ces mauvaises surprises peuvent vous affecter financièrement si vous n’y êtes pas préparé. Quel serait l’effet de ces imprévus sur vos finances? Comment arriverez‑vous à tout gérer? Planifier pour l’inattendu est essentiel à la gestion de vos finances durant la retraite. Voici quatre façons d’alléger le fardeau des dépenses non prévues :

  1. Épargnez – Mettez de l’argent de côté pour couvrir une dépense majeure qui pourrait survenir à la retraite. Prévoyez un poste à votre budget pour votre réserve d’urgence. Si vous n’avez pas d’argent pour faire face à une dépense imprévue, réduisez vos autres postes de dépense afin de vous constituer un fonds d’urgence.
  2. Remplissez les papiers requis – Signez une procuration relativement à vos biens et à vos soins de santé. Consultez un notaire pour bien rédiger la procuration.
  3. Songez à souscrire une assurance – Au moment de prendre votre retraite, vous ne bénéficierez peut‑être plus du régime privé d’assurance complémentaire auquel vous participiez au travail. Dans ce cas, envisagez de souscrire une police d’assurance‑maladie personnelle pour couvrir les coûts éventuels de soins de santé à la retraite.
  4. Réduisez vos dettes – Si votre revenu est fixe, vous serez bien avisé de réduite, voire d’éliminer, vos dettes.

Comment reconnaître et éviter l’exploitation financière

L’exploitation financière peut être perpétrée par une personne en qui vous avez confiance : votre conjoint, un de vos enfants ou petits‑enfants, un autre membre de votre famille, un ami, un voisin ou un soignant. On parle d’exploitation financière lorsqu’une personne essaie de s’accaparer ou de prendre le contrôle de ce qui vous appartient, qu’il s’agisse de votre argent, de vos biens ou de vos renseignements personnels. L’exploitation financière est contraire à l’éthique et, dans de nombreux cas, est également illégale.

Quatre indices alarmants

  1. Changement soudain aux conditions de logement – Êtes‑vous appelé à déménager soudainement chez un membre de la famille ou dans une maison de repos contre votre gré? Il y a peut‑être une bonne explication; sinon c’est bien un signe d’exploitation. Posez des questions en cas d’incertitude.
  2. Changement abrupt ou soudain de bénéficiaire – Est‑ce qu’on exerce des pressions sur vous afin que vous modifiiez les détails d’une procuration ou de votre testament? C’est un indice que vous devrez solliciter des conseils externes auprès d’un ami ou d’un professionnel.
  3. Confusion à l’égard des dépenses ou argent manquant – Vous manque‑t‑il de l’argent dans votre compte bancaire ou avez‑vous remarqué des achats non autorisés sur votre relevé de carte de crédit? C’est un signe d’exploitation financière et vous devriez communiquer immédiatement avec votre banque ou votre fournisseur de carte de crédit.
  4. Disparition de biens – Une personne s’empare‑t‑elle de vos biens sans votre permission? Que ce soit une voiture ou un souvenir, si une personne prend un article et refuse de vous le rendre lorsque vous le lui demandez, c’est un signe d’exploitation financière.

L’exploitation financière est une violation de vos droits. Ce n’est pas de votre faute et de l’aide est disponible!

 

Trois formes de fraude financière

La fraude financière désigne tout acte criminel qui vise votre argent, que ce soit à travers vos comptes bancaires, vos cartes de crédit ou vos comptes de placement. Il s’agit de l’équivalent moderne du vol à la tire, sauf qu’en plus les criminels cherchent à obtenir tout renseignement personnel susceptible de leur donner accès à votre argent. Voici quelques exemples dont nous traitons dans le séminaire Fraude financière : en reconnaître les signes et prendre le contrôle, du programme Votre Argent‑Aînés.

  1. Vol d’identité — Un criminel vole vos renseignements pour accéder à vos comptes bancaires, vos prestations gouvernementales… et à peu près tous les aspects de votre vie. Tout cela est possible en obtenant des renseignements de base tels que votre nom et votre date de naissance. Le vol d’identité constitue la porte d’accès à de nombreux autres types de fraude financière.
  2. Fraude par carte de crédit et carte de débit — Un individu prend le contrôle de votre carte de crédit ou de débit et commence à porter des montants frauduleux à votre compte ou à faire des retraits frauduleux.
  3. Fraude des grands‑parents — La fraude visant les grands‑parents se produit lorsqu’un criminel communique avec un aîné par téléphone et prétend être son petit‑enfant. Il se dit dans le pétrin – un accident de voiture ou un problème dans un pays étranger – et demande de l’argent pour s’en sortir. Il demandera à son présumé grand‑parent de lui envoyer de l’argent d’urgence au moyen d’un service de transfert, sans lui donner le temps de réfléchir. Finalement, il demandera souvent à ce que ses parents n’en soient pas informés.

Des questions?

Pour toute question générale au sujet des services bancaires au Canada, veuillez communiquer avec nous au 1‑800‑263‑0231 ou à inform@cba.ca. Si vous pensez avoir été victime de fraude, n’hésitez surtout pas, communiquez sans tarder avec le service de police local ou avec votre banque.

Pour de plus amples renseignements sur la réservation d’un séminaire Votre Argent-Aînés pour votre groupe d’aînés, veuillez appeler au 1‑800‑263‑0231, poste 260, ou envoyer un courriel à votreargent@cba.ca.

Renseignements additionnels

Inscription pour recevoir les Conseils en matière de prévention de la fraude au bas de l’écran Rester connecté!

Agence de la consommation en matière financière du Canada
1‑866‑461‑2232 (ACFC)

Centre antifraude du Canada
1‑888‑495‑8501